S20 - Menaces sur les écosystèmes marins et côtiers et conservation de l’environnement océanique [ja]

Le 6 mars 2019, le conseil scientifique du Japon (Science Council of Japan) a organisé la troisième édition du Science20 (S20) et adopté une déclaration conjointe intitulée « menaces sur les écosystèmes marins et côtiers et conservation de l’environnement océanique » avec une attention particulière portée au changement climatique et aux déchets plastiques marins.

Science20
Science20
© Ambassade de France au Japon
Science20
Science20
© Ambassade de France au Japon

 
Le 6 mars 2019, s’est tenue la troisième édition du S20, événement organisé par le conseil scientifique du Japon (Science Council of Japan) et présidé par le Pr. Juichi Yamagiwa, président de l’Université de Kyoto, sous la forme d’un séminaire intitulé « menaces sur les écosystèmes marins et côtiers et conservation de l’environnement océanique » avec une attention particulière portée au changement climatique et aux déchets plastiques marins.

La déclaration conjointe à destination des gouvernements du G20 établit un état des lieux des menaces qui pèsent sur les écosystèmes marins et côtiers. Elle a été remise au Premier ministre, Shinzo Abe. Elle appelle à six actions de recherche et de transfert de recherche pour renforcer la connaissance et soutenir la préservation des océans :

1. Recourir à des expertises, des analyses scientifiquement fondées et des évaluations utilisant une approche écosystémique lors des futurs développements en lien avec l’exploitation de ressources marines pour minimiser les impacts sur l’environnement marin

2. Démultiplier les actions visant à réduire les stress sur les écosystèmes marins et côtiers, dont le changement climatique, la surpêche et la pollution

3. Implémenter significativement les pratiques de recyclage et d’amélioration de l’efficacité énergétique aux niveaux national et local, à travers la collaboration des parties prenantes, l’identification de cibles scientifiquement fondées et leur suivi

4. Renforcer les capacités pour la recherche au niveau des infrastructures (incluant les vaisseaux, les observations satellitaires et autonomes et les outils de surveillance) mais également des moyens humains par la formation

5. Mettre en place un système de stockage et de gestion des données issues de la recherche océanographique ouvert à tous les scientifiques

6. Partager les informations obtenues lors des activités de recherches menées dans des collaborations internationales et interdisciplinaires, pour apporter une compréhension globale des océans et de ses dynamiques

Cette déclaration amorce la décennie des Nations Unies pour les sciences océaniques (2021-2030) et appelle à un engagement en recherche pour soutenir l’ODD 14 « préservation et valorisation des océans et des mers ».

PDF - 109.1 ko
Threats to Coastal and Marine Ecosystems, and Conservation of the Ocean Environment – with Special Attention to Climate Change and Marine Plastic Waste
(PDF - 109.1 ko)

dernière modification le 28/03/2019

haut de la page