Saison « été » de la Triennale de Setouchi 2019 [ja]

La triennale d’art de Setouchi, l’un des festivals internationaux d’art les plus importants du Japon, se déploie actuellement sur les îles de la mer intérieure de Seto. L’artiste français Nicolas Floc’h a été invité à participer à la saison « été » qui s’est ouverte le vendredi 19 juillet.

Nicolas Floc'h
Nicolas Floc’h
© Elodie Bernollin / Fondation Tara Expéditions
Productive seascapes, Kuroshio, Sarcophytonsp soft coral, temp 23.7°, pH 8.00, pCO2452 ppm, Iwotorijima, April 2017
Productive seascapes, Kuroshio, Sarcophytonsp soft coral, temp 23.7°, pH 8.00, pCO2452 ppm, Iwotorijima, April 2017
© Tara Pacific Japan Leg
Nicolas Floc'h, Colonne d'eau, -25 mètres, Mer de Seto, Shodoshima, Japon, 2019
Nicolas Floc’h, Colonne d’eau, -25 mètres, Mer de Seto, Shodoshima, Japon, 2019
© Nicolas Floc’h
Nicolas Floc'h, Structures productives, récif artificiel, -8 mètres, Aji, Japon, 2019
Nicolas Floc’h, Structures productives, récif artificiel, -8 mètres, Aji, Japon, 2019
© Nicolas Floc’h

 
La Triennale d’art de Setouchi est un festival qui se tient tous les trois ans depuis 2010 sur les îles de la mer intérieure de Seto. Se fondant sur le thème de la « réhabilitation de la mer », cet événement aspire à mettre en valeur et revitaliser les communautés qui ont peuplé cet environnement naturel superbe afin de transformer Setouchi en « mer de tous les espoirs ».

Cette quatrième édition divisée selon les trois saisons (printemps, été, automne) présente 214 œuvres venues de 32 pays et régions ainsi que 35 événements spéciaux. Durant la saison du printemps qui vient de s’achever, plus de 380 000 visiteurs (+50% par rapport à l’édition précédente) ont fait le déplacement.

L’artiste français Nicolas Floc’h présente son travail à partir de la saison « été » qui a débuté le vendredi 19 juillet. Né à Rennes en 1970, Nicolas Floc’h s’empare d’une multitude de média (installation, photographie, vidéo, sculpture, performance) pour questionner une époque de transition où les flux, la disparition et la régénération tiennent une place essentielle. Depuis une dizaine d’années, il s’intéresse notamment à la question du changement global et de la représentation du paysage sous-marin, fondée sur une observation méticuleuse du milieu marin. En a résulté des séries de photographies qui oscillent entre portée documentaire et artistique. Dans le cadre de sa participation à la Triennale, l’artiste a également réalisé un travail d’observation des récifs artificiels.

Dans une galerie située dans la zone du port de Takamatsu, il présente deux séries de photographies qui offrent plusieurs points de vue de la mer intérieure de Seto tout en la mettant en perspective avec les mers du monde entier : une série sur les récifs artificiels ainsi que des images monochromes sur la couleur de l’eau, l’un de ses travaux photographiques les plus récents. La couleur de l’eau permet de comprendre la composition du milieu marin et surtout d’indiquer le type de phytoplancton qui la peuple, mettant en lumière l’importance de ce dernier pour la vie des organismes marins mais aussi terrestres.

Outre cette exposition, Nicolas Floc’h a imaginé les coccolithophorhat, des chapeaux inspirés des coccolithophorales, une forme de plancton connu pour son action contre le réchauffement climatique. Ces coccolithophorales sont également présentés sous la forme de sculptures dans l’espace d’exposition.

La saison « été » se tient jusqu’au dimanche 25 août. Elle sera suivie de la saison « automne » du samedi 28 septembre au lundi 4 novembre.

Informations pratiques

Triennale d’art de Setouchi 2019 - Saison Été : Un été qui rassemble

Du vendredi 19 juillet au dimanche 25 août 2019
sur les îles de Naoshima, Teshima, Megijima, Ogijima, Shodoshima, Oshima, Inujima
et dans les ports de Takamatsu et Uno
Plus d’informations sur le site officiel de la Triennale d’art de Setouchi 2019 (en anglais)

dernière modification le 24/08/2019

haut de la page