Situation à Idlib en Syrie [ja]

24 décembre 2019

La France condamne fermement les bombardements intenses et indiscriminés de l’aviation du régime et de ses alliés dans la province d’Idlib au cours des derniers jours. Ils ont provoqué la mort de plusieurs dizaines de civils selon les Nations unies. Plusieurs dizaines de milliers de civils sont par ailleurs contraints de fuir les combats.

L’offensive militaire du régime de Damas et de ses alliés aggrave la crise humanitaire qui frappe près de trois millions de civils à Idlib, dont plus de 400 000 ont été déplacés depuis le mois de mai. Dans ce contexte, il est plus que jamais impératif que les Nations unies conservent l’accès le plus direct et le plus efficace aux populations dans le besoin à travers le maintien de l’assistance transfrontalière.

Face à l’urgence humanitaire, la France appelle l’ensemble des membres du Conseil de sécurité, notamment la Russie et la Chine, à prendre leurs responsabilités et à voter le renouvellement de la résolution permettant cet accès. Pour sa part, elle a débloqué une aide d’urgence supplémentaire de 5,27 millions d’euros destinée à la population civile du nord-ouest syrien, via le Fonds humanitaire transfrontalier des Nations unies basé à Gaziantep.

La France appelle à une désescalade immédiate à Idlib. L’offensive en cours compromet la recherche d’un règlement politique négocié à la crise syrienne conforme à la résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations unies.

dernière modification le 30/12/2019

haut de la page