Succès du symposium 2018 germano-franco-japonais sur l’intelligence artificielle [ja]

Le premier symposium germano-franco-japonais sur le thème de l’intelligence artificielle a été ouvert le 21 novembre 2018 conjointement par Prof. Dr. Margret Wintermantel, présidente du service d’échange universitaire allemand (DAAD), Dr. Hans Carl von Werthern, ambassadeur d’Allemagne au Japon, M. Laurent Pic, ambassadeur de France au Japon, et M. Takuya Hirai, ministre japonais auprès du Premier ministre, chargé de la Politique scientifique et technologique. Il s’est tenu sur deux jours à Tokyo au Toranomon Hill.

Cet évènement a rassemblé plus de 350 experts des trois pays pour traiter des grandes thématiques liées à l’intelligence artificielle et ses applications, telles que les nouveaux environnements de travail, l’éthique, la ville intelligente, l’environnement, la santé, la mobilité, les industries connectées et la productivité ou encore la sécurité et la sureté.

L’objectif de cet évènement était non seulement de rassembler des experts issus de secteurs diversifiés des mondes académique, politique et industriel afin de mener une réflexion quant aux futures utilisations de l’intelligence artificielle au service de la société, mais aussi d’amener la France, l’Allemagne et le Japon à travailler conjointement pour proposer un cadre de coopération innovant aux acteurs de l’intelligence artificielle.

Parmi les intervenants, les professeurs japonais Junichi Tsujii et Yuichiro Anzai, le mathématicien et député français Cédric Villani et les professeurs allemands Wolfram Burgard et Adreas Dengel, éminents experts en intelligence artificielle, se sont exprimés en faveur d’une collaboration internationale renforcée dans ce domaine et d’avantage de connections entre les secteurs concernés.

Parmi les intervenants français, on comptait des représentants du monde académique (Université Paris-Sorbonne, Université Paris-Sud, CNRS), de start-ups telles que Hoomano, Secure-IC, Shift Technology, TheraPanacea et Maathics et des grandes entreprises (SNCF, EdF, Safran). Au total, c’est une délégation d’une vingtaine d’experts français qui se sont déplacés pour partager leur expertise et participer aux réflexions.

L’intelligence artificielle est une thématique prioritaire des gouvernements des trois pays co-organisateurs de ce symposium. En France, cette initiative fait écho au rapport sur l’intelligence artificielle publié par le député Cédric Villani le 28 mars 2018 dans lequel il recommande notamment un rapprochement entre les forces françaises et allemandes dans ce domaine.

Les futures collaborations en intelligence artificielle devraient se poursuivre entre ces trois pays en 2019 sous la forme de workshops, séminaires, ou encore d’échanges étudiants et de chercheurs. De plus, les agences de financement de la recherche française, allemande et japonaise travaillent à l’élaboration d’un programme scientifique conjoint tripartite.

dernière modification le 30/11/2018

haut de la page