Un amiral japonais à bord du porte-avions Charles de Gaulle [ja]

Il s’agissait d’une première qui mettait aux prises le porte-avions Charles de Gaulle et le destroyer porte-hélicoptères JS Izumo accompagné du destroyer JS Murasame. Les deux bâtiments japonais ont été associés à la Task Force 473 afin de s’exercer aux communications entre forces navales, s’entraîner à la navigation en formation et aux ravitaillements à la mer. Des officiers de liaison français et japonais ont été échangés entre les divers bâtiments afin de tirer le meilleur profit de ces exercices.

Déployés dans le golfe du Bengale dans le cadre de la mission Clémenceau, le porte-avions Charles de Gaulle et son escorte ont également été rejoints par deux bâtiments australiens ainsi qu’un bâtiment américain qui venaient participer à cet exercice baptisé « La Pérouse ».

Cette période d’entrainement reflète l’attachement des forces armées françaises et de leurs partenaires à la coopération maritime en océan Indien et en Asie-Pacifique.

Le contre-amiral Olivier Lebas, commandant la TF 473, a témoigné de l’hospitalité française en invitant le contre-amiral Hiroshi Egawa, commandant l’Escort Flotilla One, à passer une nuit à bord du porte-avions français.

Embarqué sur le destroyer porte-hélicoptères Izumo, le contre-amiral Egawa a découvert l’univers du navire-amiral français en assistant à des catapultages et des appontages d’avions, de jour comme de nuit, depuis le pont d’envol et la plateforme des officiers d’appontage. Il a pu prendre place dans un chasseur Rafale Marine et visiter un E2-C Hawkeye avant d’assister à la séance d’entrainement d’un pilote sur simulateur Rrafale. Les officiers accompagnateurs de l’amiral ont bénéficié d’une présentation de l’hélicoptère Caïman Marine et du Dauphin Pedro, spécialisé dans le sauvetage en mer. L’amiral Egawa a pu interagir avec l’équipage chargé de mettre en œuvre le bâtiment et ses aéronefs à l’occasion d’échanges avec les marins du « Charles » et du groupe aérien embarqué.

Au cours de cette visite à la mer, les amiraux français et japonais ont marqué leur satisfaction au regard du parfait déroulement des manœuvres réalisées durant l’exercice « La Pérouse ». Ils ont souligné leur attachement aux liens qui unissent deux marines riveraines de l’océan Pacifique et ont témoigné d’une volonté commune de poursuivre la coopération engagée, à l’occasion de futures interactions.

dernière modification le 27/05/2019

haut de la page