Ville et environnement : initiatives françaises et échanges franco-japonais [ja]

À l’occasion du World Urban Forum organisé par les Nations unies du 8 au 13 février à Abu Dhabi et auquel ont participé la France et le Japon, nous vous proposons un focus sur les actions menées par la France pour l’environnement en ville, et sur les échanges franco-japonais dans ce domaine.

Ville et environnement – Des politiques françaises innovantes et ambitieuses

Résolument engagée pour le climat et la biodiversité, la France décline ses efforts dans toutes ses politiques, dont les politiques urbaines. Voici trois exemples d’actions menées par la France, dans ses villes, pour l’environnement.

Nature en ville

JPEG
Le développement et la promotion de la nature en ville apporte de nombreux services aux citoyens et à la planète : qualité du cadre de vie, réduction de la pollution, augmentation de la résilience… Les villes françaises et les aménageurs, soutenus par le ministère de la transition écologique et solidaire, se mobilisent pour des villes plus vertes, comme à Paris à travers le plan municipal pour la biodiversité. À l’international, la France partage son expertise : dans le cadre du G20 sous présidence japonaise en 2019, la France a remis un rapport sur les solutions fondées sur la nature pour l’adaptation au changement climatique, en lien avec l’UICN.

Systèmes urbains d’énergie propre

JPEG
Au-delà de l’électricité renouvelable, la France travaille aussi pour le développement de la chaleur et du froid renouvelables, notamment à travers une ambitieuse politique de renouveau des réseaux de chauffage et de climatisation urbains. En moins de 10 ans, le nombre de systèmes de chauffage ou climatisation urbains est passé de 400 à plus de 600, et la part d’énergies renouvelables de 25% à plus de 50%. Moins de CO2, moins d’émission de polluants atmosphériques, et la mobilisation de ressources énergétiques locales, en provenance de la ville ou de ses environs proches.

Adaptation au changement climatique

La ville et l’environnement, c’est aussi l’adaptation au changement climatique. La France travaille par exemple sur la réduction du phénomène d’ilots de chaleur, ces zones urbaines dans lesquelles la chaleur s’accumule. Pour lutter contre ce phénomène dont l’intensité augmente avec le changement climatique, les collectivités françaises font appel à des solutions "vertes", liées à la nature et au végétal, "bleues", liées à la présence de l’eau, ou encore "grises", liées aux matériaux urbains.

Échanges franco-japonais autour du thème « ville et environnement »

Les questions environnementales liées à la ville sont très nombreuses. En plus des sujets précédemment cités, on peut évoquer la qualité de l’air, l’assainissement, le développement des modes de transport zéro émission, la lutte contre la pollution lumineuse, la gestion des déchets…

JPEGTous ces sujets font l’objet d’échanges entre la France et le Japon. Depuis 2010, les ministères français et japonais en charge de l’aménagement entretiennent un dialogue sur les politiques pour la ville durable. La dernière rencontre, en France en novembre, a permis d’échanger sur la nature en ville et l’adaptation au changement climatique.

Ces questions sont aussi au cœur d’échanges scientifiques entre l’École nationale des ponts et chaussées (ENPC) et des universités japonaises, notamment l’Université de Tokyo, sur des thèmes comme la qualité de l’eau en ville ou la pollution de l’air.

Les collectivités se mobilisent également pour des échanges ville à ville, à l’image de la visite à Tokyo en 2019 d’une délégation d’experts environnement de la ville de Paris. Fin 2020, l’ambassade et l’Institut français organiseront à Fukuoka et Yokohama un débat d’idées franco-japonais sur la résilience urbaine.

Tous ces échanges sont renforcés dans la perspective des Jeux olympiques de Tokyo 2020 et Paris 2024, qui amènent nos deux pays à se poser des questions similaires, pour des JO compatibles avec les impératifs de la ville durable.

Informations complémentaires

dernière modification le 14/02/2020

haut de la page