Visages : Jun Murai : « La collaboration franco-japonaise permet de former des chercheurs extrêmement talentueux » [ja]

« Père de l’Internet au Japon » et doyen de la Graduate School « médias et gouvernance » de l’Université Keio, Pr Jun Murai est revenu avec nous sur la place de la collaboration franco-japonaise dans son parcours.

Spécialiste mondialement reconnu dans le domaine informatique, Pr Jun Murai a été le fondateur des premiers projets de réalisation d’un réseau internet au Japon (projet JUNET en 1984, projet WIDE en 1988).

De longue date, les travaux du Pr Jun Murai l’ont amené à collaborer avec la France. Notamment avec l’Inria pour le développement du protocole IPv6 ou la formation du W3C (consortium mondial mettant en place les standards pour le développement du Web). Puis également avec le CNRS, l’Université Pierre et Marie Curie, l’Université de Tokyo et le NII pour la création du « Japan-French Laboratory for Informatics » (JFLI) en tant que le professeur d’accueil de l’Université Keio en 2008. Aujourd’hui encore, Pr Jun Murai est un partenaire scientifique de premier plan, notamment comme coordinateur japonais de l’initiative franco-japonaise dans le domaine de la cybersécurité.

Les travaux du Pr Jun Murai ont été couronnés de décorations prestigieuses, notamment l’IEEE Internet Award en 2011 ou l’entrée au « Internet Hall of Fame » en 2013. Pour son rôle précurseur au Japon, le surnom d’« Internet Samouraï » lui a été donné par la presse.

La contribution du Pr Jun Murai au développement de la collaboration franco-japonaise lui a valu d’être décoré, le 13 février 2019, de l’Ordre national de la Légion d’honneur par M. Laurent Pic, ambassadeur de France au Japon.

Informations complémentaires

dernière modification le 12/03/2019

haut de la page