Visite de l’ambassadeur au LIMMS, laboratoire international de recherche du CNRS au Japon [ja]

Le 26 mai, l’ambassadeur de France au Japon, M. Philippe Setton s’est rendu au campus Komaba de l’Université de Tokyo pour visiter le laboratoire international de recherche LIMMS (Laboratory for Integrated Micro-Mechatronics Systems) de l’INSIS du CNRS et de l’Institut des sciences industrielles de l’Université de Tokyo.

JPEG - 122.5 ko
Echange convivial avec des professeurs et des chercheurs du LIMMS
© Beomjoon Kim

Le LIMMS, créé en 1995, est le plus ancien laboratoire international de recherche du CNRS en Asie. Il est spécialisé sur les micro-nano-technologies, autour de quatre domaines : énergie, capteurs intelligents, BioMEMS et bio-ingénierie. Impliquant une soixantaine de chercheurs des deux pays, il constitue un véritable hub des collaborations entre ses laboratoires partenaires en France et l’Université de Tokyo dans ces domaines et représente donc l’une des formes les plus abouties et les plus réussies de la coopération scientifique franco-japonaise.

L’ambassadeur était accompagné par le conseiller pour la science et la technologie M. Didier Marty-Dessus ainsi que Mme Sandrine Maximilien (attachée scientifique au pôle numérique, matériaux et sciences de l’ingénieur) et Mme Myriam Baratin (attachée scientifique au pôle santé, environnement et vie).

Après une présentation générale du laboratoire par le directeur français, M. Sebastian Volz, et le co-directeur japonais, M. Beomjoon Kim, la délégation de l’ambassade s’est entretenue avec le Professeur Toru H. Okabe, directeur général de l’Institut des sciences industrielles de l’Université de Tokyo.

L’ambassadeur a également visité un laboratoire sur la microfluidique, où le chercheur M. Anthony Genot effectue des travaux pour développer une alternative aux tests PCR pour dépister le coronavirus.

La visite s’est conclue sur un échange convivial avec des professeurs et des chercheurs du LIMMS, qui ont présenté leurs thématiques de recherche autour d’affiches scientifiques.

dernière modification le 01/06/2021

haut de la page