World Oceans Day 2020 - Coopération franco-japonaise pour les océans [ja]

À l’occasion de la journée mondiale de l’océan, nous vous proposons de faire le point sur les échanges et coopérations en cours entre la France et le Japon en vue de contribuer à une meilleure gestion des océans et de leurs ressources.

La prise en compte de l’océan dans le préambule de l’Accord de Paris symbolise la prise de conscience mondiale de l’importance des liens entre Océans et Climat. Les services multiples rendus par l’océan à l’humanité, notamment pour l’alimentation, la santé, la qualité de vie, ont valu qu’on lui consacre un des 17 objectifs de l’Agenda 2030 de développement durable de l’ONU : l’ODD 14 est consacré à la vie aquatique, à sa conservation et à sa gestion durable.

Cependant, cet écosystème qui couvre les trois quarts de la surface de la Terre et dont plus de trois milliards de personnes dépendent pour subvenir à leurs besoins, reste extrêmement méconnu. Le lancement en janvier 2021 de la Décennie des Nations unies pour les sciences océaniques au service du développement durable confirme l’intérêt croissant de la communauté internationale pour les océans et appelle au soutien des sciences océaniques pour mettre en œuvre l’Accord de Paris et atteindre les objectifs fixés par l’Agenda 2030.

Présente dans tous les océans sauf l’Arctique, la France dispose du deuxième espace maritime mondial, avec plus de 10 millions de km². Elle dispose ainsi d’atouts inestimables en termes de patrimoine naturel marin et de croissance économique maritime. La mobilisation de la France et du Japon lors de leurs présidences respectives du G7 et du G20 en 2019 a permis de mettre à l’agenda mondial les questions de pollution des océans par les plastiques, dans le but de l’éradiquer.

Mais les échanges entre nos deux pays sont bien plus anciens. Dans le domaine de la recherche océanographique par exemple, un cadre de coopération a été établi dès 1974. La trentaine de projets scientifiques conjoints en cours actuellement couvrent un large spectre : exploration des grands fonds, pêche et ostréiculture, biodiversité, pôles, vulnérabilité des littoraux…Point d’orgue de ces échanges : la création prochaine d’un observatoire franco-japonais des grands fonds, en Nouvelle-Calédonie.

La coopération maritime entre la France et le Japon s’illustre également à travers des projets économiques, par exemple dans le domaine des énergies renouvelables en mer ; plusieurs entreprises françaises et japonaises sont ainsi engagées pour des projets éoliens en mer, en France, au Japon, et dans des pays tiers.

Ces échanges très riches sont renforcés par le Dialogue maritime franco-japonais global, annoncé par les chefs d’État en juin 2019. Ce dialogue illustre la volonté commune de la France et du Japon de progresser ensemble dans la gouvernance des océans, la recherche, la technologie et l’innovation, la sécurité maritime, l’environnement et l’économie bleue, notamment dans l’espace Indopacifique.

En savoir plus

dernière modification le 09/06/2020

haut de la page