Un post-doctorat à l’Institut Pasteur renforce la coopération franco-japonaise [ja]

Lauréate du premier appel à stage postdoctoral co-financé par l’Institut Pasteur, l’ambassade de France au Japon et la Fondation Pasteur Japon, le Dr Severe Vincent a été reçue, le 11 décembre 2019, par M. Laurent Pic, ambassadeur de France au Japon. Grace au financement qu’elle vient d’obtenir, elle rejoindra l’équipe du Dr. Yusuke Shimakawa à l’Institut Pasteur en France, à Paris, pour mettre au point une technique de diagnostic rapide de l’hépatite B.

Pour répondre à l’objectif de l’OMS qui vise à éliminer le virus de l’hépatite B (VHB) dans le monde, il est nécessaire d’interrompre la transmission mère-enfant et de diagnostiquer rapidement et à faible coût les femmes enceintes dont la charge virale nécessite un traitement antiviral maternel pendant la grossesse. L’infection par le VHB est un grave problème de santé mondiale, en particulier en Afrique saharienne.

Dans ce projet post-doctoral à l’Institut Pasteur qui démarrera en mars 2020 pour une durée de 2 ans, le Dr Severe Vincent évaluera la faisabilité et la performance de cette technique de diagnostic au Sénégal et au Burkina Faso grâce à une collaboration avec des institutions africaines (Institut Pasteur de Dakar, Centre Muraz), institutions japonaises (National Center for Global Health and Medicine, Nagoya City Université) et les industries japonaises (Eiken Chemicals, Fujirebio).

Ce premier appel à stage postdoctoral répond à la volonté partagée de l’Institut Pasteur, de l’ambassade de France au Japon et de la Fondation Pasteur Japon de renforcer la coopération scientifique franco-japonaise à travers des échanges entre les chercheurs français et japonais.

Âgée de 34 ans, le Dr Severe Vincent a obtenu un diplôme de médecin à la faculté de médecine de Santiago de Cuba en 2012 après un stage d’interne en médecine à l’Hôpital Saint-Antoine de Jérémie à Haïti entre 2011 et 2012. Elle a ensuite obtenu un master de santé publique de l’Université de Tsukuba au Japon en 2015. En 2019, elle a terminé sa thèse à l’Université de Tsukuba sur la mise au point d’une technique de diagnostic rapide de la malaria en collaboration avec l’entreprise japonaise Eiken qu’elle a pu tester dans des régions rurales à Haïti.

Dr Jeanne Perpétue Severe Vincent - JPEG

L’Institut Pasteur et son réseau international

Fondation reconnue d’utilité publique, créée par décret en 1887 par Louis Pasteur, l’Institut Pasteur est aujourd’hui un centre de recherche biomédicale de renommée internationale, au cœur d’un réseau regroupant 32 instituts présents sur les cinq continents. Pour mener sa mission dédiée à la prévention et à la lutte contre les maladies, en France et dans le monde, l’Institut Pasteur développe ses activités dans quatre domaines : recherche, santé publique, enseignement et formation, développement des applications de la recherche.

Plus de 2 500 collaborateurs travaillent au sein de son campus, à Paris. Leader mondial reconnu dans le domaine des maladies infectieuses, de la microbiologie et de l’immunologie, l’Institut Pasteur se consacre également à l’étude de certains cancers, de maladies génétiques et neurodégénératives, ou encore à la génomique et à la biologie du développement. Ces travaux dédiés à l’amélioration de nos connaissances sur le vivant, permettent la découverte et le développement de nouveaux moyens de prévention et d’innovations thérapeutiques. Depuis sa création, 10 chercheurs travaillant au sein de l’Institut Pasteur ont reçu le prix Nobel de médecine, les derniers en 2008 à titre de reconnaissance de leur découverte en 1983 du virus de l’immunodéficience humaine (VIH) responsable du sida.

"À 34 ans, le Docteur Jeanne Perpétue Severe Vincent a déjà un parcours de recherche impressionnant. Après son travail sur le paludisme, elle va désormais s’atteler à la mise au point d’une technique de diagnostic rapide qui contribuera à la prévention de la transmission de l’hépatite B entre la mère et l’enfant. Je lui souhaite beaucoup de succès dans sa recherche à venir avec l’Institut Pasteur qui permettra de répondre à un grave problème de santé mondiale, notamment en Afrique subsaharienne."
Laurent Pic, ambassadeur de France au Japon.

dernière modification le 31/12/2019

haut de la page